Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Bonheur est dans le Chant - Villard sur Doron

Samedi 16 novembre 2019 - Découverte du Chant Corse ; Merci Pierre-Line !

Une belle journée, à la mode du Bonheur, au cours de laquelle nous nous sommes régalés.

 

Une nouveauté dans nos pratiques : l'ouverture du stage à des non-Bonheuriens. Nous avons donc eu le plaisir de compter 9 anciens Bonheuriens (Cathy, Sylvie, Ann-Mary, Ginou, Noëlle, Nathalie, Odile, Jean-Jacques C et Mady), 3 "Ephémériennes" de la Vallée (Marie, Yvonne, Michèle), 2 amies d'amies (Eefke et Marie-Pierre) et ... 18 Bonheuriens. Une réussite. A refaire, comme on dit dans le Beaufortain.

 

Ce fut donc l'occasion de découvrir le Chant Corse. O surprise, il n'est pas réservé aux hommes comme I Muvrini a pu nous le faire croire (involontairement). Ceci dit, si les femmes chantent aussi, les voix se mélangent rarement au pays de la paghjella, sauf avec Pierre-Line ... mais qui est jurassienne, comme chacun sait !!! Jurasso-Beaufortaine, maintenant ...

 

Pour les profanes (que nous ne sommes plus ...) le chant polyphonique corse allie 3 registres de voix : A Secunda, qui attaque, donne le ton et porte la mélodie principale. Yes ! Voilà qui valorise (enfin) les barytons et les altis ... U Bassu, formé des basses et des altis basses, qui accompagne et soutient. A Terza, les sopranes et les altis hautes, qui enrichi le chant.

La voix seule n'est pas un but en soi. Ce qui compte, c'est l'émotion et la communion. Les chanteurs vibrent ensemble (enfin, quand le chant est maîtrisé...). Cela nous va bien ...

 

La matinée est consacrée à la découverte d'une berceuse, "la Richezza di la mammuccia", à l'unisson. Puis "le Tango Corse", immortalisé par Fernandel (qui n'était ni Corse, ni Jurasso-beaufortain), qui nous permet de découvrir, dans une nonchalance chevaline de circonstance, les 3 voix.

 

Repas partagé, dans la Tradition du Bonheur ... Il est, comme toujours, surabondant ... sauf la mousse au chocolat de Marino que l'on se retient de prendre en entrée pour être certain de ne pas la manquer...

 

C'occasion de rendre hommage à Lysette et Cathy, nos ex-coPrésidentes, qui ont présidé au destin du Bonheur pendant 11 ans, ainsi qu'à Catherine sans qui rien n'aurait été (et ne serait) possible. Une pensée pour Jean-Jacques, qui a créé et porté pendant 8 ans la Chorale Éphémère des Saisies, la petite sœur du Bonheur, qui, dans le même esprit de partage et d'amitié, finira par la dépasser par la taille.

 

L'après-midi nous plonge en immersion dans le chant corse avec la découverte des "fioritures" dans A Biasgina, un Paghjella de la région du Boziu, que chantent les bergers lors de la transhumance.  Faut-il improviser ou chanter la fioriture à l'unisson ? Pourquoi les terzas n'ont pas une blanche pour nous laisser le temps de la fioriture ?

On comprend mieux pourquoi les corses, adeptes de l'"effort raisonné", ont fait des paghjella une tradition orale et n'ont pas jugé utile de les transcrire sur des partitions. Sauf celle-ci, naturellement ...

 

Une belle journée comme on les aime. Merci Pierre-Line ! Merci Catherine ! Merci à chacun des choristes. "On ne dit jamais assez Merci à ceux qu'on aime"... Rendez-vous au printemps pour la découverte d'un nouvel univers de chant avec Pierre-Line (ou un nouveau travail sur le Chant Corse ?)

Abbiucci les Amis !

Samedi 16 novembre 2019 - Découverte du Chant Corse ; Merci Pierre-Line !
Samedi 16 novembre 2019 - Découverte du Chant Corse ; Merci Pierre-Line !

Commenter cet article

Doix 17/11/2019 12:14

Merci Jacques pour ta prose ... jubilatoire qui traduit si bien ce que nous vivons au Bonheur...